Accompagnements

Développer l’autonomie

Apprentissages des gestes de la vie quotidienne et ouverture vers l’extérieur.

Développement de l’autonomie

Parfois les actes de la vie quotidienne sont difficiles à réaliser en raison des difficultés motrices, des problèmes de planification et d’organisation ainsi que des particularités sensorielles propres à l’autisme.

Être autonome apporte une meilleure image de soi-même, une meilleure qualité de vie, une meilleure intégration future.

En fonction du mode de communication adapté à votre enfant, je vous propose :

  • Un accompagnement sur les apprentissages des gestes de la vie quotidienne (habillage, hygiène, alimentation, faire des courses)
  • Une aide aux déplacements et une ouverture vers l’extérieur (préparer une sortie, un rendez-vous médical à l’aide de scénarios sociaux par exemple, apprendre à ne pas se mettre en danger en traversant la route etc.)
  • Une aide à l’insertion sociale dans des activités péri-scolaires, sportives ou de centre de loisirs

Selon la compréhension de votre enfant, des séquentiels visuels pourront lui permettre d’enchaîner une action et de comprendre ce qui est attendu de lui. Aussi, la méthode de décomposition de la tâche à accomplir (se laver les mains par exemple) permet d’identifier précisément les points de blocage et de mettre en place des moyens de compensation (répétition de l’action, visualisation…)

Apprendre des choses fonctionnelles de son quotidien permet à l’enfant de mettre du sens dans ses apprentissages, de participer à la vie quotidienne et de progresser en se sentant valorisé (cuisine, jardinage, tri etc.).

Développement de l’autonomie

Accompagnement vers la communication

En lien avec l’orthophoniste, déterminer le mode de communication adapté à votre enfant.

Accompagnement vers la communication

Avoir un moyen de communication est une priorité pour mieux comprendre l’environnement et pour interagir davantage avec, pour communiquer ses besoins, ses désirs, demander de l’aide, indiquer une douleur, exprimer ses émotions etc.

« La Communication Alternative et Améliorée (C.A.A.) recouvre tous les moyens humains et matériels permettant de communiquer autrement ou mieux qu’avec les modes habituels et naturels, si ces derniers sont altérés ou absents. Elle vient compenser ou remplacer un manque ou une grande déficience de parole, un défaut de langage impactant la communication, pour la faciliter sous ses deux versants expressifs et réceptifs ». Elisabeth Cataix-Nègre, Communiquer autrement.

La recherche depuis ces 25 dernières années a montré que les systèmes alternatifs de communication (gestes, images, photos, dessins etc.) n’inhibent pas le développement de la parole et que leur utilisation augmente les chances de développement ou d’amélioration de la parole. L’idée étant de considérer que le support visuel est une guidance et sera donc à estomper et/ou à adapter selon l’enfant, selon le moment ainsi que selon son état émotionnel et physique. Il s’agit de garder à l’esprit que l’environnement naturel n’est pas « tout visuel » et qu’il est important de travailler la compréhension orale.

Partir des centres d’intérêts et des ressources de votre enfant permettra de susciter une motivation pour communiquer et prendre plaisir à interagir avec son entourage. Il s’agira ensuite de créer des opportunités pour qu’il ait envie de communiquer et d’élargir progressivement ses expériences.

Il s’agit d’un axe de travail qui est en collaboration étroite avec l’orthophoniste, spécialiste du langage.

Accompagnement vers la communication

Gestion des comportements

Analyse fonctionnelle, stratégies et guidance, travail autour des émotions.

Gestion des comportements

Je vous proposerai un regard extérieur ainsi qu’une analyse fonctionnelle du comportement de votre enfant, afin de tenter de définir la cause d’apparition du comportement problématique (physiques/organiques, manque de compréhension de l’environnement et problème de communication, facteurs sensoriels, événements contextuels) ainsi que ses fonctions (évitement, obtention) afin de déterminer ensemble une intervention.

Selon la situation de votre enfant et de sa famille, je proposerai de :

  • Structurer son environnement (emploi du temps visuel, repères spatio-temporels etc.) pour amener un apaisement des éventuelles tensions liées à une incompréhension ou une difficulté à gérer l’imprévu et les changements
  • Travailler autour des émotions: les reconnaître, les définir, les exprimer, les gérer à travers des jeux symboliques et scénarios sociaux. Exemple : comment gérer ma colère, comprendre pourquoi une personne pleure
  • Travailler autour de la concentration de l’enfant, de son attention, de son impulsivité
  • Conseiller sur comment se comporter face à son enfant ayant un comportement problématique (retrait de l’attention, dévier de sujet etc.), comment redéfinir ses priorités et son seuil de tolérance au sein de la famille (qu’est ce qui est le plus important à cet instant t), comment reprendre confiance en ses compétences parentales.
Gestion des comportements

Habiletés et interactions sociales

Outils de communication, résolution de problème (atelier individuel ou collectif).

Habiletés et interactions sociales

L’enfant grandit et se développe dans l’interaction sociale.

Dans l’autisme on sait qu’il y a, par origine neuro-développementale, des difficultés dans les interactions sociales. Ces difficultés entraînent parfois peu d’engagement dans la relation sociale et amènent ainsi un manque dans les expériences sociales et dans les apprentissages au sens large. Ce manque là peut malheureusement altérer le développement du tout petit.

Nous apprenons très tôt aux enfants comment jouer avec les autres, qu’est ce qu’il est possible de faire et de ne pas faire. Il s’agit ici de rendre toutes ces choses implicites les plus explicites pour que votre enfant y mette du sens, de l’intérêt et y prenne plaisir. Faire évoluer le « Il ne faut pas » en montrant ce qui est possible de faire. Le jeu est un excellent média que j’affectionne pour susciter l’attention de votre enfant afin de développer sa concentration et sa capacité à répondre à une consigne.

En rendant son environnement ainsi que ce qu’on attend de lui compréhensible, il s’agira d’aller graduellement avec votre enfant vers l’acceptation de l’autre puis d’un collectif pour rendre la présence autour de lui agréable (activités partagées à la maison, repas, sortie dans un supermarché).

Je proposerai également un travail autour d’une meilleure compréhension de certains codes sociaux, en fonction du mode de communication adapté à votre enfant (voir l’accompagnement vers la communication).

Des groupes d’habiletés sociales seront possibles à mettre en place selon la demande et l’organisation de ces derniers. Nous pourrons alors aborder la manière de tenir une conversation (attention conjointe, ton de voix, posture etc.), de résoudre des problèmes.

Habiletés et interactions sociales

Développer des compétences de loisirs

Diversifier ses intérêts, choisir, comprendre et respecter des règles, coopérer.

Développer des compétences de loisirs

Le jeu est associé à une expérience qui implique la motivation intrinsèque de l’enfant et qui est contrôlée de façon interne (jeux de sociétés, sensoriels…tout ce qui peut favoriser une interaction). Mais dans le jeu, beaucoup de compétences sont impliquées, surtout pour un enfant avec autisme : compétences cognitives, motrices et relationnelles.

Nous verrons comment jouer de manière fonctionnelle, attendre son tour, demander un jeu, faire un choix, respecter les règles, prendre une décision, accepter de perdre/gagner, développer une stratégie, coopérer, se sentir stimulé, se divertir et avoir du plaisir, avoir un sentiment de maîtrise, exprimer ses émotions, imiter, acquérir des habiletés motrices, sociales, cognitives et affectives, développer le langage et la communication.

Développer des compétences de loisirs

Maintien des acquis

Activités cognitives et motrices.

Maintien des acquis

Afin de maintenir et de soutenir les acquis de votre enfant, je propose des activités cognitives impliquant :

  • La motricité fine et globale : parcours moteur, découpage, colorier sans dépasser, faire ses nœuds de chaussures, travailler la pince avec des activités adaptées, bricolage, visser dévisser, tour de construction, arts visuels, perles etc.
  • La catégorisation et le tri : trier des couleurs, des objets, des familles et les catégoriser. Par exemple «Cookies » n’est pas la définition d’un biscuit mais une catégorie de biscuit. La capacité de catégoriser est importante pour permettre à l’enfant d’élargir ses connaissances et de gagner en autonomie. Or ce qui rentre en jeu dans la capacité à catégoriser se situe au niveau de la flexibilité mentale, difficultés souvent rencontrées par les personnes avec un trouble du spectre de l’autisme.
Maintien des acquis

Généralisation des acquis

Transposition des compétences dans d’autres contextes.

Généralisation des acquis

Une compétence est acquise lorsque l’enfant peut réussir l’activité proposée en changeant d’adulte, de matériel, de contexte et être le plus autonome possible selon ses moyens. Exemple :

  • Savoir compter à la maison et savoir rendre la monnaie au supermarché
  • Savoir s’organiser sur sa table de travail et suivre une recette de cuisine
  • Savoir faire un exercice à la maison et ensuite à l’école.
Généralisation des acquis

Soutien à la parentalité et à la fratrie

Aide apportée dans les relations quotidiennes, aide aux démarches administratives.

Soutien à la parentalité et à la fratrie

« Les dernières découvertes sur le développement du cerveau émotionnel nous montrent qu’une relation empathique et bienveillante permet à l’enfant de déployer toutes ses possibilités affectives et intellectuelles. » Dr Catherine GUEGUEN

  • Car les enfants sont heureux de voir leurs parents épanouis
  • Car notre rythme de vie nous amène parfois à nous oublier
  • Car nous aimerions concilier plusieurs sphères de notre vie mais que l’épuisement nous guette
  • Car l’annonce du handicap dans une famille a inévitablement un impact sur la qualité de vie, qu’elle soit personnelle ou professionnelle.

Dans une démarche attentive et bienveillante, je vous propose mon soutien :

  • Pour trouver ensemble comment retrouver un épanouissement général durable ainsi qu’une atmosphère familiale sereine.
  • A la mise en place des différentes aides financières ainsi que dans la connaissance et la prise en compte de vos droits.
Soutien à la parentalité et à la fratrie

Mieux comprendre l’autisme

Action de sensibilisation proposée aux institutions et aux professionnels.

Sensibilisation à l'autisme

L’objectif est de mieux comprendre l’autisme :

  • Ses particularités et son accompagnement au quotidien
  • Les stratégies éducatives et les outils existants
  • Comment structurer le temps et l’espace
  • Comment organiser des activités adaptées
  • Réfléchir ensemble à un comportement qui vous questionne

Pour programmer une sensibilisation, obtenir un devis, demander un autre thème lié à l’autisme, n’hésitez pas à me contacter.

Sensibilisation à l'autisme